Skip to content

Comment détruire tout esprit guerrier chez l’homme nouveau!

12 mars 2014

L’homme moderne : femme fontaine du Système ?

1975008_429106297235298_1868080967_n

Ce type là ne rentre pas dans le » cadre »

Plus de guerres, plus de convictions, seulement un monde vide où c’est un hédonisme incapacitant qui est devenu le seul horizon de générations d’Européens lentement rongés par le monde moderne. Celui-ci s’attaque insidieusement à tous les fondements d’une société autrefois bien plus saine et censée. Le pouvoir mondial et la lâcheté de nos contemporains se sont alliés pour faire changer l’homme qui devient de plus en plus une femme dans tout ce qu’elle a de pire. Cet état de fait ne touche bien sûr pas tous les mâles mais une partie d’entre eux qui ont vite été érigés par le Système et ses rouages médiatiques et sociétaux comme des modèles de leur époque. Même si l’on connait les manifestations les plus visibles de ce changement fondamental et très inquiétant chez ceux à qui l’on enlèverait volontiers le nom d’ « hommes », il est intéressant de se plonger dans leur environnement pour mieux saisir ce qu’ils sont, ce qu’ils aiment réellement et par quels biais on leur lave le cerveau pour les amener à accepter toujours plus d’inepties. Nous nous sommes donc procuré un numéro du magazine Lui (#3, décembre-janvier 2013-2014) où tout cela transparait de la manière la plus nette possible. Lui, c’est de la presse pour hommes d’aujourd’hui comme ils disent, équivalent pour lopettes de ce qu’est Elle pour les femmes. La couverture nous éclaire déjà un peu sur le contenu, c’est aguicheur et pas très malin : une fille qui pose seins nus et des titres racoleurs du genre : Joey Starr « Je suis une femme fontaine »…

1554398_613016625437201_1392862700_n

                  L’androgyne  partira  au front dans cette tenue

Première constatation quant à l’identité de la rédaction et des différents collaborateurs de Lui : nous ne sommes pas dans la France profonde mais bien dans celle du « journalisme » allié de l’oligarchie et du Système dans sa globalité. Les noms de Français de souche n’y sont donc pas largement majoritaires comme on s’y attendait bien. Quoi qu’il en soit, le directeur de la rédaction et éditorialiste est une figure médiatique bien comme il faut pour un tel titre de presse jouant à la fausse irrévérence dans le pur style Canal Plus : Frédéric Beigbeder. Dans son risible éditorial où il explique le choix du mannequin qui fait la une du numéro, il écrit sans rire que « ce n’est pas facile d’être le directeur d’une revue aussi ambitieuse sur le plan philosophique ». En effet, « la France a besoin de profondeur »… et certainement de Lui où l’on défend « la culture d’aujourd’hui » ! Merci de le dire, nous résumons ce qu’est « la culture d’aujourd’hui » : une arme de la société de consommation doublée d’une arme de destruction des identités enracinées. « La culture d’aujourd’hui » prépare l’homme de demain voulu par le Système : efféminé, égoïste, cosmopolite, pervers, obsédé par le paraître et le bling-bling tout en voulant cultiver une image de rebelle un peu cool, un peu swaag comme on dit chez les djeunes.

tapette

                           Ce jeune fera un combattant en Cie de combat

Comme toute cette presse à paillettes, la publicité est omniprésente et constitue une large partie des pages de Lui et ce, sans compter la rubrique sobrement intitulée la défonce du consommateur où vous piocherez des idées d’achats de babioles bobos inutiles mais très chères. Sinon, niveau pub’ : fringues de marque, bijoux de chez Edouard Nahum, montres, soins pour la peau et parfums mais aussi quelques annonces pour du Whisky  car on s’adresse à des « hommes » quand même !! Des individus qui suivent ce qu’on appelle la « mode » eux aussi. Nous ignorons si vous le saviez, mais le hyp’ aujourd’hui pour le mec branché (non homosexuel… pour l’instant du moins), c’est d’être fauxmo. Merci à Alice Pfeiffer de nous éclairer d’un article sur cette question où l’on apprend qu’un fauxmo est un « homme » coquet empruntant nombre de ses codes vestimentaires fantasques aux gays. Un quizz vous permettra d’ailleurs de savoir si vous l’êtes… Vous trouverez en outre quelques conseils pour parfaire votre apparence si vous n’êtes pas encore assez fauxmo : vous saurez enfin quoi acheter pour soigner votre regard, vos lèvres et votre teint tout en ayant des « mains nickel (sic) ». L’article se termine d’ailleurs sur ce cri du cœur : « Alors, si l’homme gay moderne, défini par son questionnement sur les normes sociales, influence désormais l’hétéro français, on est plutôt sur la bonne voie. Espérons seulement que cette démarche soit aussi intellectuelle que stylistique ». On veut que l’homme moderne devienne un homo ultra consommateur, oui ou non ?metrosexuel.jpg

Mis à part consommer, qu’est-ce qui intéresse l’homme moderne ? Le sexe bien sûr. Dans Lui, qui se veut tout de même un magazine typé charme, on trouve plusieurs séries de photos de filles dénudées, certaines jolies certes, mais l’essentiel n’est pas là. Ça reste très soft par rapport au reste car très (trop ?) hétéro. Les hommes, durant leur courte vie, devraient rechercher « le maximum de jouissances », et ne pas se priver de certains plaisirs, « notamment de la sodomie et des pratiques qui lui sont proches ». En effet, merci à Marcela Iacub de nous désinhiber sur cette question car on apprend grâce à elle qu’au XVIIIème siècle, tous les hommes ou presque s’enculaient joyeusement. Beh oui, c’était alors « une sorte de mode » comme elle dit… Et les hommes d’aujourd’hui, les imbéciles !, « ne profitent pas des émotions que pourrait leur procurer la pénétration par un sexe masculin. » Nous ne pouvons pas vous dire si le mec de Marcela aime y prendre par derrière mais on pourra toujours accompagner cette délurée journaliste dans les partouzes rétrogrades où les hommes se « limitent à échanger avec des femmes ». Vive la bisexualité en tout cas, nous sommes conquis et allons arrêter de croire que nous sommes hétéros alors que nous n’avons pas tout testé par puritanisme stupide ! En attendant, on va se mater un bon boulard ! Et ça tombe bien car l’un des plus longs articles du numéro concerné nous parle de Marilyn Chambers et du film porno Gorge profonde (1972) qui scandalisa l’Amérique de l’époque. On sent que l’auteur de l’article respecte au plus haut point cette « actrice » qui, la première, coucha avec un noir, « un de ses fantasmes », devant la caméra. Son mari, apprend-on plus loin, lui offrit comme cadeau d’anniversaire pour ses 21 ans, 21 amants… Une femme libérée, icône de la révolution sexuelle, une fille géniale quoi, un modèle de contre-culture qui connut le succès grâce aux films X et qui finit dans un club de striptease à se faire tripoter par les clients… Vous serez ravis d’apprendre que, bientôt, sortira un film sur elle réalisé par Abdellatif Kechiche qui vient de signer une superbe histoire d’amour entre deux lesbiennes, sans surprise Palme d’Or cette année à Cannes : La vie d’Adèle.

RTEmagicC_intersexe02.jpg

Au conseil de révision de la future armée occidentale

Du style, Joey Starr, en a ! C’est la vedette mise à l’honneur par Beigbeder dans ce numéro plein de surprise. D’ailleurs, à Lui, on mouille sa culotte pour ce rappeur accepté depuis de longues années par le show-biz qui le trouve tellement rebelle avec sa tronche de cannibale. Et oui, il est plein de « charisme » et puis, quelle « vie dépravée » il a eu. Encore un modèle ! Dans cette entrevue-vérité où les deux personnages s’envoient constamment des fleurs, on apprend la légendaire attirance de Jojo pour les bourgeoises (qui, quand elles n’aiment pas les Jojo, aiment les fauxmo dont on parlait plus haut) ou le fait qu’il a plein de copines qu’il trimballe en voiture. Génial, ça, c’est de la culture d’aujourd’hui ! En plus d’articles dits politiques d’une médiocrité affligeante, l’un des gros titres de ce numéro concerne l’Aube dorée. Attention, c’est du lourd. Le mouvement nationaliste grec semble effectivement composé de psychopathes trempant dans des meurtres ou des disparitions et qui partent régulièrement faire des « ratonnades ». Il est fou de constater en effet que le militant type de l’Aube Dorée « a des allures de racaille » (ce qui n’est pas le cas de Joey Starr), une racaille blanche, une racaille qui défend son pays contre ses ennemis, une saleté pour les journalistes de Lui… Qui fulminent contre ce parti mené par un « petit homme disgracieux » et qui, attention les yeux, trempe dans la prostitution et le trafic de drogue. Salissez, salissez, il en restera toujours quelque chose ! En tout cas, l’auteur du miteux article s’étrangle de rage de constater que le parti est si implanté en Grèce et qu’il est la troisième force électorale du pays. A cela, aucune explication vous ne trouverez ici, on se demande d’ailleurs comment cette armée de démons grecs (« Aube Noire ») peut rencontrer tant de succès. T’as pas une petite idée, connard ?

pédé

Recruteur à la recherche des futurs soldats de la paix universelle

Que ce soit au niveau de l’art, où l’on encense Koons, ou au niveau des courtes chroniques « culturelles » de Lui, partout se retrouve ce fumet qui mêle les obsessions du monde moderne à la fausse rébellion du bobo (réel ou en devenir) à qui est destiné avant tout ce magazine. Prenons l’exemple de ces « 5 livres qui donnent envie de se droguer » (comme Joey Starr ?) et du lyrisme que l’on retrouve à propos de Mathieu Lindon, auteur d’un livre sur la drogue, et qualifié de « La Rochefoucault de la seringue, Spinoza du shoot »… On pourrait relever tant d’autres choses dans ce fourbi minable qu’il serait possible de remplir encore des pages mais nous avons fait le tour de l’essentiel. Tout cela sent le cosmopolitisme sympa et l’ouverture à l’autre… sexuelle et culturelle ! Alors… si vous êtes un homme d’aujourd’hui et que vous n’en avez pas encore tous les codes sociaux, lisez Lui ! Avant de passer à Têtu, magazine similaire pour homos ?

1622870_603775893028773_2107082354_n

                 Ce type sera exempté d’office!

Lui, c’est un parfait support de propagande mortifère, une sorte de nouvelle Bible de l’homme moderne. Ce dernier va y puiser ses conditionnements qu’il va, comme un parfait soldat de l’empire, imposer à son entourage masculin et féminin, persuadé d’être dans le vrai. De ce fait, il défendra bec et ongles les nouveaux dogmes qui se sont imposés à lui. Cet homme-là aussi est notre ennemi.

1655974_10202381673077537_396627180_n

Une bonne vidéo de notre insoumis décrété ennemi public no2 à destinée pédagogique:

Illustrations diverses mêlant dévirilisateur et les derniers fossiles réfractaires!

Publicités

From → Uncategorized

10 commentaires
  1. A reblogué ceci sur raimanet.

  2. Ah ah! les trois gars en robe! Tous les matins lorsque j’ouvre un oeil, ce que je vois
    en premier est une petite gravure représentant Jules César en jupette, mais cela à
    quand même une autre allure.
    Comme je devine quand même derrière cet article satyrique une « mâle attitude » et une
    pointe de mépris pour les défauts ou qualités de ce qui est féminin, je voudrais
    opposer à cet article (que je ne désaprouve pas) quelques figures du passé.
    Voici quelques passages tirés des historiens anciens, concernant celui que je considère
    comme le plus grand génie de la guerre : Jules César; à ce moment jeune patricien;
    « Sa taille était élevée, mince et souple; il marchait à pied dans les rues de Rome plutôt
    qu’en litière pour se faire admirer des femmes. Son costume élégant dans sa négligence,
    était calculé pour faire ressortir les agréments de sa personne : une ceinture lâche, dont
    le noeud retombait à demi dénoué sur ses jambes comme une ceinture de femme, lui
    donnait l’apparent abandon dont les hommes sévères de Rome accusaient les jeunes
    voluptueux – homines decinti – (hommes à la ceinture dénouées)
    vous voyez? rien de nouveau sous le soleil.
    « Après son séjour à la Cour de Nicomède, beau et jeune roi de Pergame on soupçonna
    Jules César d’avoir été engoué de sa beauté et plus tard ses soldats le railleront en lui
    donnant le nom de Reine de Bithynie. Il démentit cependant cette rumeur avec indignation.
    Bien avant que Jules César ne parte pour la Gaule, l’orateur Cicéron qui commençait
    à soupçonner ses ambitions écrivait à ses amis au sujet de César :
    « Dans toute la conduite de cet homme, je crois entrevoir des vues de tyrannie sur son
    propre pays; mais lorsque je le vois ensuite qu’il peigne ses cheveux avec tant de recher-
    ches et d’artifices, qu’il se gratte si efféminément la tête du bout des doigts, j’avoue que
    j’ai peine à m’imaginer qu’un homme si léger et si voluptueux nourrisse dans son âme
    un si profond et si funeste dessein de renverser la république »
    Pas très viril non plus d’entrecouper l’oraison de sa première épouse de gros sanglots.
    C’était aussi rare, à l’époque de refuser de se laisser pousser la barbe et encore plus
    pour un homme de s’épiler soigneusement comme César.
    Voici pour ses facettes féminines, enfin celles les plus visibles! ce qui fera un drôle de
    mélange, si l’on sait que d’autre part il montait son cheval à toute bride, les mains entre-
    lacées derrière le dos; qu’il combattait toujours aux côtés de ses soldats; que dans les
    campements son « confort » était le même que celui de ses légions; qu’il ne dormait jamais
    plus de quatre heures de suite.
    Souvent travaillé de grands maux de tête, il était sujet à l’épilepsie, il n’entira pas prétexte
    pour s’amollir, aux contraire il chercha à combattre ses maux en endurcissant son corps
    à toutes les fatigues.
    Il ne traversait jamais une rivière autrement qu’à la nage; il partait lui-même en éclaireur
    avant de décider d’une bataille au péril de sa vie (comme notre président avec son
    scooter) ne se fiant qu’à son jugement des lieux.
    Voilà tous ces défauts et qualités ont façonné cette fascinante personnalité où se mêlaient
    intuition, courage, philosophie de la guerre, de l’art oratoire, et en plus d’être un génie
    de la guerre c’était un historien, sans lui nous en saurions encore moins sur les gaules.
    Vercingétorix, prince gaulois, à grosses bacchantes et chevelure broussailleuse tout
    viril et courageux qu’il fut ne possédait ni l’intelligence ni la technique de Jules César.
    Comme c’est une de nos figures nationales je ne veux pas trop la démolir mais franche-
    ment! concentrer toutes ses forces en un seul endroit pour se faire prendre comme
    un rat… ce n’est pas très glorieux; si encore il avait été obligé de se retrancher à Alésia,
    même pas! Mais c’est une autre affaire que les batailles et ce n’est pas le sujet.
    Je voulais seulement vous démontrer qu’il ne faut pas désespérer, qu’il y a peut-être
    dans ces hommes de « lui » un Jules César qui attend son heure pour nous faire un
    siège du Parlement Européen, comme Alésia et qui nous délivrera. Le quinze mars.

  3. adjudant mustapha permalink

    je pense que la nature a horreur du vide, leur projet est voué à l échec, le projet youtreo maçonnique est sur le point d être révélé et compris non plus seulement par les intellos d extrême droite mais par une bonne partie des classes moyennes et meme par le prolétariat, sans parler des musulmans vivant en occident, si tout ce monde s allie avec égalité et réconciliation , la caste hédonisto parthouzeuze pédofile n en a plus pour longtemps, il faut un moment, 1 situation qui empire et un chef….la situation, elle empire tous les jours,le chef c est wladimir, reste le moment, l événement décisif qui créera le chaos préalable à la remise en ordre….tout celà est irréversible, préparons nous à des temps difficiles mais ensuite 1 fois débarrassé des miasmes post68tard dégénérés , un grand axe européen russo chinois japonais sauvera ce monde merdique

  4. Clin d’oeil au soldat du contingent. Paroles tirées de l’évangile selon les Egyptiens
    et le texte est tout entier rapporté par St Clément d’Alexandrie. ( Paroles non reconnues par l’Eglise)
    Saint Clément le Romain dit dans sa seconde épître : « Le seigneur étant interrogé quand
    viendrait son règne, répondit : Quand deux feront un, quand ce qui est dehors sera
    dedans, quand le mâle sera femelle, et quand il n’y aura ni femelle ni mâles. »
    Ceci se lit dans le dictionnaire philosophique de Voltaire qui se scandalise trouvant
    ces paroles injurieuses à Jésus Christ et ajoute qu’un tel passage est bien plus
    rabbinique qu’évangélique. – Ceci fait parti des textes apocryphes. J’ai vraiment
    trouvé ça drôle et je trouve que ça va bien avec un article ou plutôt avec les photos.
    Remettez-vous! nous ne laisserons jamais passer le gender.

  5. En parlant de Voltaire; une petite anecdote amusante : Parce qu’il ne se gênait pas
    pour dire son avis sur tout, Voltaire était souvent en disgrâce et pas seulement
    auprès du roi Louis XV. Il acheta un terrain qui était à cheval sur la frontière française
    et sur la frontière Suisse. De cette façon, sans sortir de sa propriété il se réfugiait
    dans l’un des deux pays quand il était menacé de l’autre. Il appelait cela jouer selon
    le besoin, des pieds de devant ou des pieds de derrière. Lui qui se disait citoyen
    du monde, il se trouvait bien aise de profiter d’une frontière. De nos jours… avec la censure, nos tribunaux staliniens et nos frontières évaporées, il aurait peut-être
    regretté la Bastille.

  6. jawad permalink

    Puis-je me permettre de faire un commentaire? Je suis musulman. Je ne suis pas choqué par vos analyses rapides sur les femmes voilées jusqu’aux yeux qui jouent la provoque, sur le racisme anti-blanc, sur l’absence de patriotisme chez les arabes… Il est difficile de dire que ce soit entièrement faux. En revanche, une analyse plus poussée semble indispensable. En réalité les arabes en France ont été manipulés afin d’en faire des ennemis du peuple français qui à l’origine n’est pas fondamentalement raciste. Certaines émeutes sont même organisées par les pouvoir public (ou par les pouvoir officieux), dès le plus jeune âge on leur explique que la mode c’est de haïr les blancs, que les blancs sont des racistes qui les détestent et qu’il faut détester en retour…. Pourquoi? Parce que ça donne un ennemi intérieur au peuple français, c’est un leurre. Pendant ce temps, le peuple français se fait dépouiller. Et qui est pointé du doigt? Les ARABES!!! Finalement ce sont les maçons comme vous dites et les sionistes qui se goinfrent et le bouc émissaire est tout trouvé. En réalité la France est tellement riche que l’absorption de tout le Maghreb n’aurait pas changé grand chose. Le vol ne vient pas de là. Donc d’un côté on s’affiche comme protecteur des immigrés, comme les grands combattants contre le racisme… et de l’autre côté on organise la haine. Tout celà n’est pas très catholique mon cher

    • reçu 5/5…dans ce cas on a besoin de bcp « d arabes » comme vous afin de s’unir contre l’ennemi réel, l’ennemi commun…..comme disait karl schmidt « l art de la politique est de définir ses amis et ses ennemis »..sachez que depuis tjrs je me suis bien entendu avec les arabes car je pense comme vous……salutations…

  7. Hi to all, it’s truly a good for me to pay a visit this website, it contains useful Information. poker Online http://feraripoker.com/

Trackbacks & Pingbacks

  1. 锘縮ac hermes vintage
  2. Comment détruire tout esprit guerrier ch...

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :