Skip to content

LE DERNIER GENOCIDE DU 20e SIECLE,20 ans déjà!

7 février 2014

Il a eu lieu en Afrique équatoriale commis par des africains envers d’autres africains, presque un million d’enfants, de femmes et d’hommes trucidés à la machette et n’a été arrêté que GRÂCE à l’intervention de l’armée française dont le seul tort est d’être intervenue un peu tard et ce par la faute des instances politiques internationales , l’ONU surtout qui faisaient tout pour freiner le sauvetage ( résumé officiel ecpad) :

TOUT D’ABORD COMMENT A T’IL ÉTÉ DÉCLENCHÉ ?:

Ensuite l’opération “Turquoise” s’est déroulée du 22 juin au 21 août 1994 sous mandat des Nations Unies par le vote de la résolution 929. Cette résolution prévoit un déploiement français avec des objectifs humanitaires en coopération avec la MINUAR (Mission des Nations Unies au Rwanda), qui doit à court terme relever les troupes françaises engagées.

Dès le vote de la résolution, un pont aérien est réalisé entre Paris et Goma, projetant ainsi hommes et matériels au Zaïre. Parallèlement, l’armée de l’Air installe une base aérienne à Kisangani. Le dispositif interarmées “Turquoise”, aux ordres du général Lafourcade, se déploie au Rwanda : à Gikongoro, Kibuye, Cyangugu. La première mission des unités est d’assurer immédiatement la protection des camps des réfugiés en rétablissant un climat de confiance favorable au déploiement de l’aide humanitaire.

Dès le 29 juin, M. François Léotard, ministre de la Défense, vient inspecter le dispositif mis en place. Simultanément, le flux logistique s’intensifie sur l’aéroport de Goma. Le 3 juillet, un millier de personnes est évacué de Butare. Le 5 juillet, en raison de l’effondrement des forces armées rwandaises, une zone humanitaire sûre (ZHS) est créée au sud-ouest du Rwanda afin d’assurer la sécurité des réfugiés. Cette zone représente le principal théâtre d’opérations pour l’EMMIR.

Le 16 juillet, la situation bascule : les troupes rebelles atteignent Gisenyi, ville frontalière de Goma, repoussant ainsi un million de réfugiés. Si, en ZHS, le dispositif français permet de parer au plus pressé et d’assurer la survie des 2 millions d’habitants de la zone et des 2,5 millions de réfugiés, à Goma. En revanche, aucune structure n’est capable d’accueillir ce flux massif. Au bout de quelques jours, l’épidémie de choléra se propage et les morts jonchent la ville (50000 morts). La situation sanitaire se dégrade. Malgré les faibles ressources humaines présentes, le général Lafourcade mobilise tous les moyens disponibles pour faire face à ce drame : camion citerne, soins, déploiement des équipes de la Bioforce, distribution de nourriture par le BSL (Bataillon de Soutien Logistique), enfouissement des corps, remise en état de la piste d’aviation de Goma par le Génie de l’Air. Face à ces efforts énergiques, la situation se stabilise. Le mandat des troupes françaises se terminant, la passation de pouvoirs s’effectue entre les unités et la MINUAR II.

massgrav

L’opération “Turquoise” qui avait tout d’abord suscité méfiance et interrogations, s’achève à l’heure dite sur un bilan satisfaisant mais un peu amer car laissant derrière elle une région instable.

DOCUMENT COMPLET PDF ici: pean-lugan-bisesero

Vidéo résumé: http://www.youtube.com/watch?v=njJQIcgYseM

altLettre ouverte du général Lafourcade à la directrice de itélé (àchié):

Rwanda : La désinformation reprend

 

(A-t-elle jamais cessé ?)

 

   Le 4 février, Olivier Ravanello, journaliste à i Télé, ânonnait à partir d’un papier qu’il semblait ne pas maîtriser pleinement les habituels poncifs de la désinformation sur les responsabilités de la France dans le génocide rwandais. Vu ses hésitations, on peut se demander quel est le véritable auteur de ces commentaires. Quoi qu’il en soit, le Président de l’association France Turquoise ) a exprimé son indignation à la chaîne dans la lettre ci-dessous en date du 5 février.

 

********    Madame,
A l’occasion du procès du capitaine rwandais Simbikangwa, I>Télé a diffusé à plusieurs reprises dans la journée du 4 février, une analyse et des commentaires du  journaliste Olivier Ravanello sur les événements survenus au  Rwanda dans les années 1990-1994. Sous un titre choc «  La honte de la France », ce journaliste accuse la France et l’armée française d’avoir participé au génocide.
Le résumé des événements survenus dans cette période dramatique relaté par ce journaliste est, au regard de l’histoire, proprement scandaleux. Les omissions, les amalgames, les contre vérités de ce commentaire sont indignes et inacceptables.
Il suffit, pour une information objective , de se référer aux conclusions de la mission parlementaire Quilés de 1998, aux procédures du Tribunal pénal international d’Arusha et aux travaux  de nombreux chercheurs, historiens et universitaires français et étrangers, pour comprendre la complexité de ce dossier. La pauvreté et la malhonnêteté du contenu éditorial de l’intervention d’Olivier Ravanello sont indignes d’une grande chaîne d’information télévisée et je vous demande de bien vouloir rétablir à l’avenir un minimum d’objectivité et de rigueur dans l’information diffusée par votre chaîne.
Général Jean Claude LAFOURCADE
Ancien commandant de l’opération Turquoise

Publicités

From → Uncategorized

One Comment
  1. brigadier/chef Hartmann permalink

    de plus la presse fr anti militariste dont le figaro avec un certain de st exupéry (descendant de l aviateur,quelle honte) a passé son temps à chier sur l armée fr..tout juste si c était pas nous les génocidaires! bande de connasses de journaleuses corrompues , vous etes bien content d etre protégé par la légion qd ça tourne mal chez les sauvages et que vous devenez subitement leur cible préférées, tas de salopes de kollabos!

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :