Skip to content

MERCENAIRE: La France en a exporté+que des mirages!

25 décembre 2013

Je vais aborder ici succinctement un sujet qui passionne, les mercenaires, qui dit ce mot pense illico au vieux BOB, je lui consacre ce début de rubrique de présentation de ce vaste sujet si  complexe que je vais approfondir avec l’aide de mes contacts (Des anciens qui ont « travaillé » avec lui et qui m’ont fourni des images exclusives qui illustrent cette rubrique, pas de noms pour des raisons faciles à comprendre) , voici tout d’abord 1 bref rappel exégète:

« Bob Denard, le fameux mercenaire connu dans le monde entier pour avoir guerroyé successivement au Katanga, au Zaïre et au Biafra (…) va devenir un des personnages clé de l’histoire gabonaise durant la décennie 70. »

555404_399338123486486_477527285_n

                            Lutter contre le communisme

« Né au Maroc, il a été résistant, puis fusiller marin sous les ordres de D. Poncharlier en Indochine. Après un stage aux Etats-Unis en 1952, il est rentré au Maroc. Embauché dans une société américaine de gardiennage, Denard noue de nombreuses amitiés dans la police locale et milite activement contre tous les « bradeurs d’empire ». Il traque les nationalistes de l’Istiqlal. Il entre finalement dans une brigade antiterroriste, la Lucoter. « Tout marocain, du moment qu’il est nationaliste, est aux yeux de la Résidence générale un agent des communistes, et par là-même un fauteur de troubles. La collusion du communisme et de l’Istiqlal sert de dogme et de justification aux entreprises des autorités : pour sauver le Maroc et les bons marocains « qui nous aiment et ne demandent qu’à vivre en paix », il convient de châtier impitoyablement l’Istiqlal et ses alliés », explique Georgette Elgey dans République des contradictions (1)

Congo-65-vers-Uvira-Sud-Kivu-Desble-Chassin-Girardey

Bob Denard s’épanouit ainsi avec ceux qui défendent les intérêts économiques de la France et préparent la destitution du Sultan Mohammed ben Youssef. Dans le même esprit, il participe à une tentative d’assassinat dirigée contre Pierre Mendès-France à la fin 1954. Il fait 14 mois de prison et réussit peu après à être réintégré dans la police ! Il se retrouve ensuite en poste dans le sud Kasaï, puis à Elizabethville, au service du leader congolais Tschombé qui s’est rebellé contre la capitale Léopoldville. Et, avec l’aide non officielle mais efficace de Paris, il participe à la sécession du Katanga. Les richesses minières de cette province expliquent cette première grave entorse à la Charte de l’Organisation de l’Unité Africaine qui avait érigé en principe fondamental le maintien des frontières laissées par les colonisateurs.

184506_397114167042215_865152475_n

Bob Denard « travaillera » ainsi directement ou indirectement pendant près de 20 ans pour le compte de l’Elysée et du S.D.E.C.E. sans jamais apparaître officiellement. (…) Mercenaire utilisé pour tous les « coups tordus » de la République, il servira de bouc émissaire, le moment venu, pour détourner l’ire de la presse et de l’opposition. (…)

Il n’hésite pas ensuite à trahir les Katangais quand Mobutu l’y remplace. (…) En 1967, (…) il trahit cette fois Mobutu. (…). Ces retournements de Denard ne s’expliquent pas seulement par des lubies de mercenaire, mais par les changements de cap décidés au 2 rue de l’Elysée, dans les bureau de Jacques Foccart, alors maître tout-puissant de l’ex-Empire français. »

431652_368518459901786_65466965_n

le S.A.C.

« Bob Denard prendra du service en France pendant les événements de mai 1968 dans les réseaux métropolitains dont le même Jacques Foccart ne méconnaît pas l’existence, autrement dit le S.A.C. « Charles Lascorz a monté… des groupes d’intervention anti-gauchistes réunissant 70 hommes payés 200 F chacun par jour. Ces commandos sont dirigés par Bob Denard, un ancien mercenaire du Katanga. Leur « commissaire politique » est Gilbert Le Cavbalier, bras droit et homme de confiance de Lascorz. » (2) »

L’assassinat de Germain M’Ba

Il est ensuite recruté par Albert-Bernard Bongo, président du Congo, qui lui demande de tuer un opposant nommé Germain M’Ba (3)

« Quelques jours plus tard, une dépêche de l’A.F.P. tombe sur le bureau du collaborateur de Foccart : Bob Denard a-t-il finalement exécuté la mission qu’on lui avait demandée ? M’Ba a été assassiné.

Plus habile dans les combats de brousse que dans les « travaux » urbains, Bob Denard et son compagnon se font arrêter par des policiers gabonais à bord de la 404 blanche, quelques minutes après avoir quitté le quartier de London où vient d’être exécuté Germain M’Ba et où ont été blessées Martine Oyane, sa femme, et leur fillette.

644411_347957678624531_1405975112_n

« Pourquoi me tuez-vous ? » a eu le temps de dire Germain M’Ba à son agresseur avant d’être abattu à bout portant. Sa femme a eu le réflexe de se coucher dès le premier coup de feu tiré sur elle. Blessée, elle a fait la morte, mais a néanmoins enregistré toute la scène. Martine Oyane a bien distingué deux « blancs bronzés », dont un « très grand » qui a sorti le cadavre vers la voiture et l’a transporté vers la 404 blanche sans aucun effort. La Présidence, alertée dans la nuit par l’excès de zèle des policiers gabonais, donne l’ordre de relâcher Bob Denard et son complice. (…) Aussitôt après l’assassinat, une campagne de désinformation contribue à répandre une série de rumeurs destinées à atténuer puis à contrecarrer celle, terrible, qui court dans les quartiers de Libreville. Celle-ci désigne comme le responsable de la mort de M’Ba le Président lui-même. Les hommes chargés de l’enquête sur l’attentat divulguent complaisamment des éléments qui brouillent les pistes, et surtout, jettent le discrédit sur la victime et sa femme : (voir le parallele avec l’assassinat du juge Borrel)

543871_394828553937443_294210421_n

- « La blessure au côté droit de Mme M’Ba, présentée comme grave, n’est qu’un éraflure superficielle. Or, Mme M’Ba affirme ne pouvoir donner de plus amples précisions sur les agresseurs de son mari – sinon qu’ils auraient été des blancs – en raison du fait que la balle tirée sur elle l’aurait jeté à terre, ce qui est considéré comme matériellement impossible par les spécialistes. »
- « Les blessures de la fillette, que l’on assurait atteinte de trois balles de revolver dans la partie postérieure du corps, seraient également superficielles. » (…)

Dernière offense au mort et à sa famille : Rien ne prouve que M’Ba soit mort, puisque son corps a disparu, souligne le directeur général de la Sûreté, M. Assélé, beau-frère du Président Bongo.

62150_418591708227794_1223048539_n

Le meurtre du 16 septembre 1971 ne restera pas un cas isolé. Depuis lors, à plusieures reprises, le président gabonnais l’a dit et redit publiquement : « Mains blanches je suis venu au pouvoir, mains blanches je partirai. » Contre la rumeur de Libreville, il a littéralement raison : un président ne se salit pas les mains. On a vu comment, en Afrique, il y a des français pour cela. Des « mercenaires » qui, généralement, sont couverts au plus haut niveau de l’appareil d’état français… »

Congo-1965-Paulis-QG-Henrivaux-de-faction

_________________________________________________________________

Un joli texte d’un ancien mercenaire qui nous fait »ressentir » leur vécu:

Extrait de « Pour un baiser d’Adrénaline  » (recueil faits vécus) F.C.
   « UN SENTIMENT TROP FORT « 
-ceux à qui cela ne plaît pas, m’en fiche ..ils ne savent pas
-pour Michael Dar , il sait car cette nuit là.. il était là
-pour les soldats libres qui ont ressenti ça …
_pour les camas qui comprennent ça…
CONGO (c’est loin déjà )
… Le fracas des armes a cessé , les cris se sont estompés ,
juste quelques gémissements épars …..C’est fini !
Et maintenant le voilà enfin , le Soleil crée l’aube , ses premiers
rayons dissipent la brume .
Alors , une intense jubilation s’empare de nous en découvrant tout près
les cadavres de nos ennemis gisants ensanglantés et déchiquetés .
Figés dans un dernier rictus mêlant haine et souffrance.
Sur la route de l’Enfer pour l’éternité .. sûr que le Diable
se marre autant que nous !
Tous ces salopards , violeurs , massacreurs d’otages et d’enfants
innocents avaient cru nous avoir et c’est nous qui les avons éliminés.
Pour ceux-là justice est faite . Ils ont reçu la Punition !
Entre nous , pas de mots pour l’instant mais nos regards s’échangent,
les yeux pourtant fatigués -brillent.
L’excitation se calme et la sueur froide s’évapore lentement
Des mains se passent une cigarette , maintenant libérées , elles
tremblent un peu…
Tous des Frères , une famille , Notre Famille Formidable !
Fraternité , Complicité , Confiance totale , Solidarité !
Un pur sentiment de Victoire et d’Invincibilité
Qu’elle sensation indicible …
C’est le pied absolu !!!
(F.C.)

A mon ami Benoit (F C en réalité , ci-dessus) .A Suivre dans d’autres rubriques.

Le site consacré à Mister BOB: http://www.orbspatrianostra.com/accueil.html

Publicités

From → Uncategorized

3 commentaires
  1. Je travaille sur ce dossier riche et j’en ai pour des mois avant vous livrer des articles avec lesquels je dois prendre d’extrêmes précautions, les mercenaires si les merdias occidentaux les dénommaient »Les affreux », c’est pas parce que c’étaient des affreux mais parce que souvent ils sont trouvé à lutter du bon coté justement, contre l impérialisme quel qu’il soit ..rouge ou capitalistes et ce qu’on nous cache c’est que sans eux des milliers de blancs comme de noirs se seraient fait « génocider » abominablement, manger tout cru!

  2. Très intéressant c était encore un semblant d empire du côté noir mais une certaine idée d une grandeur perdue .
    helas de nos jours ,la société Française est nazifiée par l aseptification mondialiste et par le sionisme qui se trouve à tous les niveaux du pouvoir pendant que les partis politiques UMPSFN suicident la France ,une France ,ou les citoyens et citoyennes dé bonne volonté,d un esprit équilibré désirant la France un et indivise se rendent compte que le système à favoriser le communautarisme dans lequel les francais ne peuvent vivre dans la lucidité patriotique et le désir d’être grandeur de la France,car la conscience intellectuelle et patriotique est dénaturé par sont histoire faussée ,par le racisme imbécile et criminel que la majorité des Français ne peuvent embrasser .

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :