Skip to content

Des combattants de l’ombre provoqueront ils le chaos?

15 septembre 2013

         Si elle rend la société folle et invivable, la mutation anthropologique de masse rend d’abord fous tous ceux qui la contestent et la refusent. En effet, à combattre solitairement la mutation, le «résistant» d’Oklhoma ou d’Utoya devient facilement «contre-mutant» à son tour. Sont-ils des résistants, des voyants, des anticipateurs de catastrophe ou bien seulement des amputés de la réflexion globale et du militantisme en groupe ? Sont-ils un avant-goût du Futur ou bien sont ils surtout des anti-mutants rendus contre-mutants à force de fréquenter la mutation ?

LE SIÈCLE DES LONE-WOLF A COMMENCE A UTOYA ET OKLAHOMA ……. (et il y en aura d’autres)

149306_701653016516564_1515305298_n

L’autre jour, dans le Gard un jeune homme végétalien qui n »avait ni permis conduire, ni téléphone portable, a fini, de colère, par jeter son nourrisson deux fois par terre parce que sa mère, une pétasse moderne précautionneuse, exigeait que le papa applique un peu de crème solaire sur le bébé… Après son crime, le type, impeccable dissident de la modernité, bien plus que nous ne parvenons à l‘être, est parti dans la nature tel un loup solitaire avec un équipement de survie… Au Lys Noir aussi on a déjà croisé notre premier loup solitaire, abonné à la lecture orgasmique de Rivarol, professeur de latin grec se réfugiant six fois par jour dans les toilettes de son collège pour lâcher un «sieg Heil !» parfaitement défoulant, surtout quand on vient de prendre silencieusement un café en gobelet dans la salle des professeurs  (haut lieu de la bien pensance bolchevique… En vérité, les loups solitaires sont partout désormais. Le loup solitaire est naturellement un accident de caractère, mais certains voudraient qu’il soit aussi une tactique judicieuse de combat. Chez l’Américain Joseph Tommasi, fondateur du groupuscule National Socialist Libération Front, le «Lone Wolf» est censé transformer la faiblesse des néonazis en force. Puisque ils  ne sont pas une masse, au moins seront-ils insaisissables à force d’être seuls… Et puisque il n’existe aucun soutien populaire au néo-nazisme, quand le gouvernement étasunien ne serait qu’un leurre derrière lequel se tiendrait le prétendu ZOG (Zionist Occupation Government / Gouvernement d’Occupation Sioniste), et puisque tout militant d’extrême droite est peut-être un espion du gouvernement ou un agent sioniste, alors il faut passer à un terrorisme individuel. Aucun risque de fuite ou de trahison : on agit seul...

236343_1

                                La veulerie des résistants de la dernière heure

Le thème de « ZOG » contre lequel il faudrait entrer en «Résistance », est devenu aujourd’hui  un classique. Maxime Brunerie, «Lone wolf» français (donc un peu dérisoire…) n’avait-il pas justifié ainsi sa tentative d’assassinat du Président Chirac par le fait que celui-ci aurait été un agent de «ZOG»… Surnommé «Tomatoe Joe» par plus raciste que lui, Tommasi (1951-assassiné le 15 Août 1975) préconisait donc clairement dans sa revue «Siège», que chacun se charge solitairement de mener une action terroriste de l’ampleur la plus criminelle possible, comme on l’a vu récemment dans quelques campus américains… Cependant, la spécialité recommandée des Lone Wolfs de la catégorie directement inspirée par Tommasi n’est pas le rafalage, c’est la voiture piégée avec un mélange de nitrate d’amonium, engrais agricole facile à se procurer, et du fioul. Pour un pur «Lone wolf», voici LA méthode simple et idéale. C’est d‘ailleurs quasiment le mode opératoire de l’attentat d’Oklahoma City en 1995.On sait dorénavant que cet attentat fut inspiré des Turner diaries (les Carnets de Turner), ouvrage interdit en France mais néanmoins la bible du terrorisme néo-nazi publiée par William Pierce, cofondateur avec Tommasi du «National Socialist White People’s Party» en 1969. A Oklahoma City, le véhicule piégé au nitrate-carburant fit 108 morts, des blessés sur 800 mètres, plus de 300 bâtiments endommagés. On obtient donc de cette façon des résultats quasi-militaires sans même disposer d’appareil logistique extérieur ou de réseaux clandestins de fourniture d’explosif. A ce titre, on peut affirmer sans risque d’erreur que la remarquable tuerie d’Oslo relève de la culture du Lone Wolf qu’Anders Behring Breivik a seulement porté à son firmament d’efficacité. Avec cette nuance toutefois, que Breivik est un hybride doctrinal qui peut piocher également chez les extrémistes sionistes comme chez les écofascistes, puisqu’il est avéré qu’une large part du manifeste de Breivk est constituée de grossiers «copié-collé» du manifeste de l’écologiste Unabomber, sympathique et amusant tueur de bobos…

126 ri 30

 Soldats du 126e RI actuellement sous les feux de la rampe pour des raisons expliquées dans ce blog

Car dans le même genre de fantasme que ZOG, on a vu apparaître depuis plusieurs années le mythe d’« Eurabia », une sorte de pendant islamophobe et pro-sioniste au mythe antisémite des Protocoles des Sages de Sion. Ce conspirationnisme est d’autant plus facilement répandu qu’il s’agit ici de se positionner comme un « résistant » contre une « occupation Désormais, la tactique du lone Wolf n’a pas besoin de manipulateur ni de théoricien supplémentaire. Elle court toute seule et chacun peut la trouver sur internet. Cela dit, par bonheur pour la société moderne, les loups solitaires sont parait-il d’une rareté mesurable, de l’ordre de un pour un million selon certains spécialistes; autant dire une probabilité comparable à celle de la défaillance d’une installation industrielle… Ce qui frappe donc intellectuellement chez le Lone Wolf c’est qu’il a naturellement raison.. politiquement raison…. Mais que c’est néanmoins déjà un forcené, devenu dangereux pour lui et pour les autres. En plus, à cause de son isolement il ne sera jamais un héros reconnu et fêté, juste un aliéné… et cela même s’il écrit quelque chose à lire après son attentat… Rendu fou par la mutation anthropologique dont il conteste tous les aspects, y compris sexuels, le Lone Wolf n’est pas à proprement parler un anti-mutant, même déviant : c’est un contre-mutant, c’est à dire que pour lutter efficacement contre les mutants, il s’est mis à muter lui-même! Se frottant par solitude tellement à la société mutante que celle-ci lui a glissé imperceptiblement sa folie et sa violence. De cette façon, discipliné à son combat solitaire, le Lone Wolf contre-mutant s’est naturellement désocialisé à l’extrême, au point que tous les Lone Wolfs découverts ont au moins cet aspect-là en commun : ce sont des solitaires parfaits tous les jours que Dieu fait, y compris quand il n’ont pas encore pris leur habit de loup… Unabomber, par exemple vivait dans une cabane en bois des Rocheuses.. Quant à Breivink, on a tous bien compris sa solitude.. Alors certes, puisque le Lone Wolf dresse à peu près le même diagnostic politique que le nôtre, nous éprouvons parfois envers lui de la proximité et de l’empathie -, mais celle-ci est aussitôt refroidie car tant que le Lone Wolf reste inimitable par sa perfection dans la tuerie, il demeure un gâchis, une force révolutionnaire perdue, un coup d’épée dans l’eau rouge de sang…

205272_200551853400920_1454440087_n

                     Une situation qui empire, un instant favorable, un chef

Presque toujours d’extrême-droite si on annexe au Lone Wolf quelques cas approchants comme ceux de Richard Durn ou de Ted Kaczinsky (Unabomber), le Lone Wolf est le tribut payé par la modernité à la psychologie des foules qu’elle oppresse et affole…Ainsi, afin de justifier son acte majeur devant Dieu ou la morale, le Lone Wolf vit naturellement dans l’illusion qu’il est un révolutionnaire remarquable, une sorte de précipité d’un écrémage de l’élite… mais il se trompe car il est, avant tout, le contraire absolu de la révolution qui, quoi qu’on pense, se trouvera toujours offusquée par l’acte isolé. Concluons-en que si le Lone Wolf agit parfois dans l’espoir sincère que son acte majeur et sacrificiel suscitera des conditions ou des vocations révolutionnaires, il n’en demeure pas moins le contraire anthropologique du révolutionnaire qui, lui, sait attendre, sait ne pas agir, sait rester vivant et libre pour des jours meilleurs. De ce point de vue, on peut dire que le Lone Wolf, qui fréquentera toujours un peu l’extrémisme «installé» avant de basculer définitivement, doit être immédiatement chassé par l’appareil révolutionnaire qui le détecte. Il n’ y a pas sa place. Il emporterait tout l’édifice dans les conséquences de la prochaine tuerie qu’il planifie et qu’il accomplira un jour simplement parce qu’une serveuse de Mac Do se sera moqué de lui la veille… Né au début des années 1970 aux Etats-Unis, le Lone Wolf a donc un grand avenir. Depuis l’avènement du 21ème siècle, ses chances de briller se multiplient même chaque jour davantage. Oklahoma City n’a été qu’un avant-goût. Entretemps, davantage suscités par l’hystérie causée par les succès de leurs glorieux prédécesseurs, les Lone Wolf d’aujourd’hui se sont faits plus nombreux, plus banalisés, mais également plus instruits des techniques de destruction.

397034_3067438686363_1275437142_33215057_582708520_n

        La  révolution , une boucherie qui tue + le peuple que les fautifs

Sûrement le 21ème siècle leur appartient : les campus américain ne sont-ils pas déjà un champ de bataille perpétuel et paroxystique, un lieu de surenchère mémorielle chez les Lone Wolf forcément en mal de records ? On peut ainsi prévoir que les Lone Wolf ne lâcheront rien à la morale moderne de consommation courante; car celle-ci, en les combattant avec renoms, procès, et expertises, ne fait évidemment que multiplier leur jouissance et leur chance de notoriété. Plus nous serons écrasés de modernité, plus il y aura de Lone Wolfs. Comme si ceux-la répondaient à l’injonction d’une nature humaine si comprimée qu’il lui faut bien expulser parfois quelques gaz de gestes vains

________________________________________________________________________________

6a00d83451619c69e2019aff1d5077970c-800wi

Le peuple par millions dans la rue , impuissant , pourquoi???  

Il y a des écologistes qui ne peuvent vivre de plans sur la comète et souhaiteraient atteindre leurs buts au moyen d’une dictature qui permettrait de réduire la population terrestre par la coercition, tandis que ses habitants restant assureraient la continuité de l’humanité avec des moyens techniques archaïques (agriculture simple, chasse, artisanat). Seraient prévus également des modes malthusiens de contrôle des naissances afin de ne pas menacer l’environnement par une surpopulation. Les plus extrêmes se positionnent en faveur d’une amélioration génétique de la population humaine que servirait l’eugénisme. Le précurseur le plus reconnu de cet écologisme extrême est l’ornithologue finlandais Pentti Linkola (né en 1932) , qui prône notamment : L’immigration zéro, la diminution de la population, l’euthanasie des déficients à la naissance, et l’arrêt de la technologie rampante. Pentti Linkola ajoute égalementune curiosité chez les écologistes radicaux : il est désormais militariste et part du principe que la première nation qui décidera de passer à la décroissance et à la rupture avec l’oppression technologique sera bien obligée de se défendre, notamment par le moyen de forces armées conservant un haut degré de technicité, y compris nucléaire, affirme-t-il l’auteur finlandais. Figure légendaire de l’écologisme finlandais et nordique, Pentti Linkola est aujourd’hui encore pêcheur sur les côtes de la baltique : il vit dans une cabane sans eau courante ni électricité, et il vend son poisson depuis que ses livres se vendent moins… Et la chute de ses ventes n’étonnera personne. En effet, Pentti Linkola est devenu aujourd’hui, quoique toujours écologiste extrême, un fervent défenseur de la dictature et du coup d’Etat militaire :

1235177_546769598711073_868122402_n

                   Un coup d’état qui fait poutsch ?

    « N’importe quelle dictature serait meilleure que la démocratie moderne. Il ne peut y avoir de dictateur assez incompétent pour montrer plus de stupidité qu’une majorité populaire. La meilleure serait une dictature où de nombreuses têtes rouleraient et où le gouvernement empêcherait toute croissance économique (…) La plus irrationnelle des croyance des gens est la croyance en la technologie et en la croissance économique. Leurs prêtres croient jusqu’à la mort que la prospérité matérielle apporte joie en bonheur (…) Tout ce que l’humanité a construit depuis un siècle doit être détruit (…) Une erreur fondamentale et dévastatrice est d’avoir fondé un système politique fondé sur le désir. La société a été organisée sur la base de ce que désirent les gens, et non sur la base de ce qui est bon pour eux (…) Notre seul espoir réside dans la mise en place d’un gouvernement centralisé sans compromis pour contrôler les individus-citoyens (…) La production énergétique doit être drastiquement réduite. L’électricité ne doit être accordée que pour les strictes nécessaires éclairages et communications (…) La mobilité doit être basée sur le vélo et les bateaux à rames (…) les voitures individuelles doivent être confisquées. (…) Les excrétats humains doivent être utilisés comme fertilisants (…) Nous avons encore une chance d’être cruel. Mais si nous ne sommes pas cruel aujourd’hui, alors tout est perdu« . – Source : Unelmat paremmasta maailmasta (« Dreams about a Better World »)

SOURCE de cet article issue de la revue dissidente militaire  Aaaaaaaaamini 18

Publicités

From → Uncategorized

2 commentaires
  1. Charly permalink

    Problème…On peut mobiliser des minorités, jamais une majorité.

  2. Captain Nemo permalink

    De colonisateurs, nous sommes passés à colonisés qui plus est, inféodés à l’Empire (selon Alain Soral). Cet inversion des rôles nous oblige à revoir notre mode de penser et à nous mettre dans la peau de nos ennemis d’hier, à savoir le Viet et le Fel, des gens qui n’étaient pas des « lone wolves » mais des patriotes structurés, organisés et fédérés malgré leurs dissensions, selon le principe :ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise et on réglera nos problèmes internes après la victoire, Prendre en compte qu’il va falloir revenir aux samizdats et mettre notre ordinateur, notre E-phone au chômage technique.

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :