Skip to content

Retour au service militaire ou création d’une garde nationale?

9 juin 2013

La montée des “violences urbaines”, la multiplication des descentes banlieusardes racailles sur Paris, le terrorisme banal par arme blanche, les profanations de synagogues, d’églises, de cimetières militaires et civils, l’appel à l’aide de certains élus de banlieue, une police dépassée, inefficace corrompue et couteuse, la menace bien réelle d’invasions migratoires de masse comme pendant l’affaire de Lampédusa… tout cela montre que la décision de Jacques Chirac à propos du service militaire, était imprévoyante comme tout ce que décida ce président, car elle négligeait le possible ennemi intérieur et privait la France de sa capacité vitale à déployer en nombre sur son sol des forces non sophistiquées mais suffisante devant les «armes du pauvre» Par ailleurs, l’institution était indiscutablement utile à l’intégration sociale, au développement du sens de la hiérarchie et des responsabilités, à l’éducation, à l’endurcissement des urbains, au respect du drapeau et de l’hymne national, et accessoirement à l’obtention gratuite du permis de conduire…

564401_358820284223446_833779506_n

C’est cependant d’un point de vue sécuritaire que se pose le retour du service militaire. Si la Belgique, qui l’avait supprimé en 1997 l’a rétabli en 2009 pour des volontaires, on observe que la Suisse conserve sa conscription avec ardeur, tout comme l’Autriche vient de se prononcer à 60% par référendum pour conserver ce service militaire qui lui procure chaque année 22.000 appelés pour un service de six mois.. Devant le discours moderniste comme quoi à l’époque du terrorisme et des cyberattaques,i était inutile d’entretenir une force armée autre que celle mobilisable par les casques Bleus, le chef d’état major de l’armée autrichienne, le général Edmund Entacher, avait prévenu qu’une armée professionnelle aurait «irrémédiablement» conduit à «une baisse de qualité, du nombre et de capacité». En Israel, même si le projet de réduction du service militaire de 36 mois à 32,a réçu le soutien du ministre de la Défense
Moshe Ya’alon, la question d’une armée professionnelle en Israël n’est toutefois pas encore sur la table, les dirigeants conservant l’idée d’armée du peuple en vigueur depuis les débuts de l’Etat d’Israël. Et comme la France n’est pas loin de se trouver dans la même situation stratégique qu’Israël où les israéliens non juifs sont également à près de 20% de la population, l’opinion française a basculé dans le sens du retour au service militaire…

Image

Selon un sondage réalisé pour le 14 juillet 2012, 62% des Français sont favorables au retour service militaire, et cela quelle que soit la sympathie politique des personnes interrogées : 54% chez les sympathisants de gauche, 68% chez les UMP et 75% chez les partisans…Outre l’intérêt de constituer une large réserve d’hommes pouvant être mobilisés dans l’»hypothèse d’une catastrophe naturelle ou politique de grande magnitude, les missions d’un nouveau service militaire obligatoire seraient évidemment multiples : services armés, y compris gendarmerie et police ; services risqués, tels ceux des pompiers, de l’assistance aux sinistrés des catastrophes, naturelles et autres ; interventions humanitaires, y compris à l’étranger ; secourisme routier, renfort aux hôpitaux, protection des routes, des plages, des sites naturels et des monuments publics contre le vandalisme et les dommages accidentels ou provoqués ; prévention des incendies de forêts ; assistance aux personnes isolées; lutte contre l’illettrisme.. toutes missions qui ne sont pas assurées pour l’instant de manière satisfaisante.

Image
Politiquement, c’est le député UMP Eric Ciotti qui s’est le plus avancé sur ce terrain, tout en prenant les précautions d’usage et en parlant de service civique et d’encadrement des mineurs.. «La mesure que je propose, voulue par le président de la République, consiste, pour un mineur de 16 ans qui a été condamné, à exécuter sa peine au sein d’un Établissement d’insertion de la Défense » (Epide), a indiqué M. Ciotti en prônant un principe d’autorité «Soit le service citoyen, soit la prison» qui aurait pu le desservir si, dans son système idéal, Rachid, Mouloud et Kévin se mettaient à préférer plutôt la game boy en prison que les marches commando au grand air…une nécessité opérationnelle liée au Livre blanc Mais là encore, il ne s’agit que de la dimension sociale, éducative et psychosociale du service militaire. Nous parlons ici de sa nécessité opérationnelle. Avec la baisse des effectifs promise par le livre Blanc (qui ne s’arrêtera pas là puisqu’il sera suivi d’un autre plan de réduction, puis d’un autre encore..) on s’approche d’une armée professionnelle uniquement utilisée en «task force», comme on s’approche d’autant d’une force supplétive. Car le Livre Blanc est prisonnier de son ambition déclaré et unique : la création d’une vraie Force complètement, réellement et rapidement projetable de l’ordre de 50000 militaires (30000 terriens « les intervenants », et le soutien aérien et maritime permettant la projection). Cela impliquera inévitablement de « reconvertir » les effectifs actuels  « supplémentaires » des 3 armées et donc de créer une garde nationale.

Image

    Ainsi, par décision politique, la logique contenue dans le Livre Blanc conduira à placer
les personnels supplémentaires à la disposition des collectivités locales dans des emplois
correspondants à leur compétences (personnel d’active et SOC) toujours rémunérés par le
MINDEF puisqu’ils auraient par contrat une obligation de participation à une défense civique
organisée par département et zone de défense et activée sur simple réquisition des préfets concernés pour traiter des catastrophes naturelles, des applications de plans d’intervention(risques majeurs), aide et appui aux actions de police, plans d’urgence divers,
pourraient être suite à formation (obligatoire?)des supplétifs des unités de secours
(SDIS et Sécurité civile). Les personnels d’encadrement de la nouvelle Garde Nationale
effectueraient alors (obligation contractuelle ou statutaire à créer) des périodes d’entrainement purement militaires (ISTC,Pack vital, entrainement type infanterie) afin de pouvoir constituer une force d’appoint opérationnelle(=mobilisation). A court et moyen terme ces entités seraient armées par les personnels d’active non concernée par la Force de Projection puis à terme par des conscrits prêts à intégrer ce statut, avec un service militaire fait principalement, comme en Suisse, de classes et de périodes de rappel.C’est donc seulement par la création d’une garde nationale qu’une force projetable version « coup de poing » pourra vraiment voir le jour et permettre à la France , comme l’exigent les arguments extérieures du Livre Blanc, de continuer à peser sur le plan diplomatique avec des forces entrainées,disciplinées et pratiquement limitée à l’esprit d’élite… La garde Nationale a d’ailleurs un défenseur en France, c’est Xavier Lavie (qui a été lu par le Front National puisque celui-ci reprend sa proposition) : «Avec la professionnalisation des armées, les réserves militaires ont changé. Autrefois adossées au service national, elles ne recrutent maintenant que des engagés volontaires. Elles paraissent efficaces. Pourquoi alors faudrait-il substituer à la réserve opérationnelle d’aujourd’hui, qui est le cœur des réserves, une garde nationale dont on aurait seulement entendu parler ? Eh bien, parce que si elle a un passé militaire, la garde nationale pourrait bien devenir une idée d’avant-garde. En effet, la question n’est pas de savoir s’il faut substituer une garde nationale aux réserves, mais avant tout de préserver l’acquis de la réserve opérationnelle, puis d’organiser cette réserve en un corps, et enfin de lui donner une doctrine d’emploi qui lui soit propre.

1013532_10152591460763538_1156456340_n

Car les réserves militaires ont atteint leurs limites ; elles ne sont qu’un dispositif transitoire qui trouvera son nécessaire aboutissement dans une garde nationale que l’ouvrage ici présent s’attache à définir», décrit- il dans «Une garde nationale pour la France» paru en 2010 chez l’Harmattan. Xavier Lavie a raison de parler de garde nationale. En effet, si l’ancienne armée de
conscription, qui s’acheva après l’écroulement du mur de Berlin et la disparition de la
menace des troupes du Pacte de Varsovie, était encasernée pour les besoins de l’entrainement
et de la constitution de fortes unités de manœuvre à l’échelle du régiment, il ne saurait plus être question de forces aussi concentrée, mais plutôt de forces de secteur à petit rayon d’action probablement appuyée sur les casernements de gendarmerie existants plutôt que sur les couteux ensembles régimentaires ancien. Et puis, si le mot fait penser aujourd’hui aux Etats-Unis qui ont conservé une puissante garde nationale, la Garde nationale est chez nous le nom donné lors de la Révolution française à la milice de citoyens formée dans chaque ville, à l’instar de la garde nationale créée à Paris. Notre Garde nationale exista de cette façon sous tous les régimes politiques de la France jusqu’à sa dissolution en juillet 1871, aux lendemains de la Commune de Paris, et on la voit d’ailleurs vivre sous nos yeux dans César Biroteau de Balzac…

Image
Aujourd’hui les réserves sont fortes de 57.000 hommes et ont vocation à ne plus servir
à grand chose auprès es forces d’élite. Naturellement, les cadres «en trop» et ces réservistes sont déjà, de fait, l’embryon d’une future Garde nationale. Avec une centaine de milliers d’hommes au départ, cet embryon pourrait, en dix ans, atteindre un minimum de 2 millions d’hommes formés par contingents de 200.00 hommes par an.. Avec un «service militaire» consistant principalement en périodes de rappel de trois semaines par an, c’est donc à une force permanente et légère de 120.000 hommes à laquelle la France pourrait s’en remettre…2e classe Robert.

Publicités

From → Uncategorized

One Comment
  1. j aime cet article …..faut bien que je me commente,non?…mouarfff

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :