Skip to content

Le regard au loin

20 août 2012

certifoto

Après vous avoir coupé les cheveux, on vous attife militaire, tenue de sortie et on tire un portrait inoubliable et ça c’est la tête que je fais quand on me demande de sourire!

L’image d’un incorporé célèbre  : Elvis Presley.

1512786_625509150843771_1502408619_n

Avant et après, à l’époque, avant le pacifisme, ça lui rendait l’image du bon américain pas « tir au cul » qui ne profitait pas de son statut de vedette! (belle quenelle au passage)

Images diverse de  » l’incorpo »:

La véritable école du commandement est la culture générale….Général De Gaulle

_____________________________________________________________

En fait , nous les anciens du contingent , les derniers surtout étions des enfants/adolescents/très jeunes adultes dans les années 60/70/80, un merveilleux texte qui nous éclaire sur le FOSSE avec la génération actuelle:

Enfants ,nous allions dans des voitures sans ceinture de sécurité, ni airbags ! Nos berceaux étaient peints avec des couleurs brillantes à base de plomb. Pas de bouchons de sécurité sur les bouteilles de médicaments ni sur les tiroirs et les portes !

Quand nous partions à vélo nous n’avions ni casque ni protection pour les coudes et les genoux ! Nos parents ne portaient pas plainte contre la mairie parce qu’il avait un trou dans le goudron qui nous avait fait tomber ! On buvait de l’eau du robinet, du jardin ou là ou on en trouvait jusqu’à ce qu’on n’ait plus soif !  On n’avait pas de bouteille minérale . On mettait des heures à construire des voitures avec des caisses et des tuyaux qui ne respectaient pas mes normes AFNOR ou CEE.

 

Après quelques chocs on avait appris à résoudre le problème !  On se laissait tomber contre un arbre ou par terre !  Le SAMU n’intervenait pas à chaque chute ! On sortait jouer à la seule condition de rentrer pour l’heure du repas.
On allait à l’école pour travailler et apprendre et non pour développer notre potentiel de créativité ou notre popularité ! Lorsqu’on ne travaillait pas, l’instituteur nous donnait des punitions ou des coups de règles sur les doigts ! Nos parents ne sont jamais aller porter plainte ni frapper l’instit’, on savait qu’on l’avait mérité !

On n’avait pas de portable, on écrivait des lettres et des cartes postales ! On se coupait, on se cassait les os, on perdait des dents, mais il n’y avait jamais de plainte déposée pour ces accidents . Personne n’était coupable sauf nous mêmes ! On jouait aux gendarmes et aux voleurs, on jouait avec des pétards, on n’a jamais fait brûler des voitures ! On partageait un coca à 4 (quand on pouvait se l’acheter car c’était la bouteille en verre de 1 litre). On buvait tous à la même bouteille et personne n’est mort de le faire ! On n’avait pas de Playstation, Mp3, Nintendo, 99 chaines de tv par le câble.

Par contre on avait de vrais amis, on sortait, on prenait nos vélos ou on marchait jusqu’à chez nos copains. On sonnait ou on entrait tout simplement et on allait jouer ! On jouait avec des bâtons, avec des balles de tennis , à cache cache, aux football, au ballon prisonnier, à la poupée, aux petites voitures et non au SIM’S et SECOND LIFE . Certains n’étaient pas de très bons élèves ils devaient simplement redoubler l’année quand ils ne réussissaient pas. Personne n’allait chez les psychologues ou les pédopsychiatres ! Nous étions libres d’aller dans les bois sans peur de risquer de se faire violer/tuer par des racailles nous pouvions pécher le goujon sans permis de pêche, tirer à la carabine des merles , ramasser des champignons!

Nous allions au bal l’été entre jeunes pour y boire quelques bières, participer à des rixes sans qu’il n’y ait de sang qui soit versé! Nous jouions au club de foot du village sur un terrain , pré à vaches, sans vestiaires, sans même un arbitre officiel et si il y avait quelques bagarres, tout le monde se réconciliait au bar du village pour la 3e mi-temps. Nous buvions l’apéritif et conduisions parfois avec 3 ou 4 verres dans le nez, si un flic nous arrêtait, il nous demandait si on allait pas loin et nous laissait repartir sans nous mettre un PV, il y avait moins d’accident mortel que de nos jours!

Après nos études nous partions au service militaire ( enfin 1/3 , les pistonnés, camés, torgadus divers étaient réformés)

On a fait l’expérience de la liberté, du succès et des échecs des responsabilités !

Et on a appris à se débrouiller !!!  (texte non exhaustif)

Publicités

From → Uncategorized

5 commentaires
  1. jacqueslucienne permalink

    super coupe §§ M !
    ais moi j’avais encore un demi milimetre sur la tete

  2. rose marie bonnemason permalink

    oh la tête lol

  3. Tête dépitée, désolé,merci du com

  4. non déterminé, quand on est jeune on veut en découdre!

  5. rassurez vous on a tous eu la même coupe,et je peut vous dire que dans les années 65/70 années des hippies y’en a quelques uns qui faisaient la gueule en passant chez le coiffeur,mais c’est la qu’on voyaient ceux qui avaient des grandes oreilles !!!!!!mdr

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :