Skip to content

L’armée française « pro » des années 2000.

9 août 2012

Voici 1 analyse très intéressante de notre ami Alain Soral sur l’armée fr et surtout 1 critique féroce de ses hauts cadres qui me parait très pertinente , analyse confortée par un ancien militaire en dessous et par une actu récente: la fronde d’une dizaine d’officiers qui n’ont pas hésité récemment à braver le devoir de fermer sa gueule » imposé lorsqu’on est dans « la grande muette ».

Témoignage du soldat X qui vient de démissionner de l’armée.

Je tiens a préciser qu’il n’est question que d’un témoignage personnel, de ce que j’ai pu voir durant mes trois années d’engagement volontaire de 2006 à 2009. Dans la vidéo, Alain Soral évoquait le cas des généraux planqués dans leurs bureaux, qui n’ont que très peu ou pas du tout d’expérience du terrain, ces mêmes généraux qui ont sous leurs ordres des hommes compétents, allant pour les plus anciens à plusieurs dizaines d’années d’expérience. Le problème est encore plus grave car il n’y a même pas besoin de monter jusqu’aux généraux pour faire ce genre de constats ! Voici donc quelques faits (et je vous en épargne certains, bien que tout aussi consternants, mais qui n’ont pas de rapport avec le sujet en question) que j’ai pu voir durant mon cursus militaire.

Pour commencer, j’ai vu mon capitaine de compagnie (une femme) sans aucune autorité, humiliée dans son propre bureau par un adjudant, et fondre en larme. Je garde également en souvenir les sursauts de ce même capitaine lorsque le caporal-chef mettait la compagnie au garde-à-vous lors du rassemblement matinal, ce qui tournait parfois au petit jeu, étant donné le sourire en coin qu’il nous esquissait avant de faire trembler les rangers de la « pit » !

C’est ensuite lors d’une manœuvre d’exercice en plein hiver (on a signé, c’est pour en chier, il paraît !), dans le terrain d’une célèbre école d’officier (Saint-Cyr Coëtquidan pour ne pas la nommer), que le capitaine (adjoint cette fois) bien cloîtré dans son shelter climatisé ne cherchait non pas à « soulager » ses subordonnés du froid qui congelait les tentes… Non, il cherchait qui pourrait bien l’emmener… chez le coiffeur !!

Pour finir, lors de ma projection en République de Côte-d’Ivoire en 2007, on dénombrait des colonels par dizaines, quelques-uns avaient d’ailleurs été priés de rentrer au bercail, car avec des missions plus ou moins fictives, ça commençait à se voir ! (Et je vous passe le montant des soldes perçues par un colonel en opération extérieure.)

Durant cette même OPEX, j’ai été chargé d’escorter un convoi à la frontière… Le plan de route étant décidé par le commandement, on exécute ! Faute grave, nul ! Zéro ! (cf. Dieudo) Nous nous sommes retrouvés bloqués dans un village où se déroulait une manifestation hostile à l’armée française (il faut dire que la raison de cette colère était légitime, si j’en crois les raisons évoquées, mais n’étant pas certain de la véracité des retours que j’ai pu avoir, je préfère ne pas la mentionner). Dans ce même village, des militaires étaient réfugiés dans l’école, mais ne voulaient pas nous laisser rentrer sous peine de « déranger leur dispositif ». Après environ deux heures d’attente tendues (menaces, insultes et provocations), notre chef de convoi (sergent-chef d’expérience) a pu débloquer la situation, demi-tour et changement d’itinéraire ! Merci le commandement !

En conclusion, il est clair que les derniers surpris concernant les morts de dizaines de soldats français, notamment en Afghanistan ces dernières années, ce sont bien les militaires eux-mêmes ! L’armée française, ou quand la théorie des écoles dirige et néglige l’expérience du terrain ! Le soldat français n’a pas de valeurs pour nos chefs, ce n’est que du consommable que l’on remplace, à coup de spots publicitaires.

PS : Pour toucher mes allocations de chômage suite à la fin de mon contrat, j’ai dû attendre 10 mois ! Je me considère néanmoins comme chanceux, au moins je les ai touchées, ce qui n’est pas le cas de tous !

France : Une dizaine de lieutenants interpellent l’opinion publique sur le budget de l’armée:

Normalement soumis au devoir de réserve, une dizaine de lieutenants de l’armée française publient, sous couvert d’anonymat, une tribune sur francetv info. Ils interpellent l’opinion publique sur le budget de l’armée et dénoncent sa mauvaise répartition. Voici leur texte.

Nous, jeunes officiers, sommes inquiets des gaspillages et des coupes budgétaires commis au détriment de la capacité opérationnelle.

A leurs concitoyens,

Marc Bloch, dans L’Etrange Défaite, a dénoncé les dysfonctionnements administratifs de l’armée et l’abandon moral des élites françaises des années 1930. Marc Bloch fut aussi un officier exemplaire pendant deux guerres mondiales, et un résistant de la première heure fusillé par les nazis. Nous nous réclamons de lui car il était un vrai soldat et un analyste lucide des travers qui avaient précipité la France dans la défaite.

Nous sommes de jeunes officiers de l’armée française, issus de différents recrutements et appartenant à différents corps. Nous nous sommes tous engagés pour défendre nos compatriotes, les intérêts et les valeurs de la France. […]

Aujourd’hui dans cette armée, 5 500 généraux qui devraient être à la retraite sont artificiellement maintenus en activité dans un statut appelé la « 2e section ». Dans le même temps, des dizaines de milliers d’emplois de militaires du rang et de sous-officiers sont supprimés.

Les acteurs privés de la Défense sont essentiellement français. Au lieu d’effacer les dernières traces de notre autonomie industrielle, il faut augmenter le budget de la Défense, et réarmer. Les emplois civils concernés se comptent par milliers. Les répercussions financières, par milliards. Contester cela, c’est contester que Total et Areva n’ont pas d’intérêt à exploiter des gisements de matières premières.

A court terme, bien sûr, tout cela est cher. Mais le prix de l’indépendance est bien inférieur au coût du déclin. […]

Cinq mesures peuvent lancer le signal d’un redressement qui pourra préserver la place de la France dans le monde, ses intérêts et ses valeurs universelles.

1. Augmentation significative du budget de la Défense. Financement d’équipements individuels tactiques efficients.
2. Suppression de la 2e section.
3. Création d’une commission parlementaire de révision des primes et indemnités des militaires.
4. Maintien de tous les postes de militaires du rang et de sous-officiers qui s’apprêtent à être supprimés. Maintien des régiments.
5. Diminution du nombre d’officiers.

3 de nos soldats morts au combat:RIP

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

commentaires totalement libres , défoulez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :